RSS

Archives


résultat: 0110


Perdre le SHAPE? Réponse du ministre à R.Miller

<P><LEGENDE>Le SHAPE est un des plus gros employeurs de la région. (Belga)</LEGENDE> </P>

Le SHAPE est un des plus gros employeurs de la région. (Belga)

n.c.

Risquons-nous de perdre le SHAPE? A son tour, Richard Miller (MR) a interrogé le ministre de la Défense à ce sujet. Si le QG militaire de l’OTAN devait quitter sa base de Maisières, ce serait une vraie catastrophe économique pour la région... Voici la réponse du ministre.

Lors de la réunion des ministres de la défense de l’OTAN, le 14 octobre 2010 à Lisbonne, un nouveau modèle générique comportant six commandements a été proposé ”, a rappelé Pieter De Crem.

L’OTAN dispose actuellement de onze commandements.

L’un de ces six commandements assurera la direction stratégique des opérations, a poursuivi le ministre. Dans la structure actuelle, le quartier général qui héberge ce commandement se trouve à Mons-Casteau. ”

“ Le nouveau modèle approuvé est générique, ce qui veut dire qu’il n’y a pas encore de décision quant aux localisations de ces six commandements. Cette décision sera probablement prise au cours de la réunion des ministres de la défense de l’OTAN qui se tiendra au début de juin 2011. À ma connaissance ni l’Allemagne ni aucune autre nation membre de l’Alliance n’ont formellement demandé un retrait du SHAPE de Belgique pour l’installer sur leur territoire. Une étude interne au SHAPE a bien été demandée par le chef d’état-major de ce quartier général. Elle vise à comparer le coût d’une relocalisation dans des bâtiments de l’OTAN existants et libérés à moyen terme à la construction d’un nouveau bâtiment sur le site actuel du SHAPE ou à une modernisation des bâtiments existants. ”

“ Pour rappel, toute décision sur l’emplacement d’un quartier général ou d’une agence de l’OTAN est d’ordre politique et est prise en consensus par le Conseil de l’Atlantique Nord. ”

“ Que cela soit clair, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour garder le SHAPE sur le territoire belge. Lors du dernier sommet de Lisbonne, j’ai insisté pour que l’étude actuellement en cours prenne en compte tous les frais, notamment indirects, avant qu’une décision intervienne en juin 2011. Je suis convaincu que la question du SHAPE connaîtra un développement positif. ”

Les + consultés

La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair,  La Capitale, Sudpresse

Rossel Advertising