Archives


résultat:


“ Un joueur qui garde toujours le même slip ”

n.c.

Rugby

À Frameries, l’entraîneur de rugby François Bultez préfère employer le terme de rituel. “ Personnellement, j’adopte toujours les mêmes comportements, que ce soit à l’entraînement ou en match. Par exemple, je mets toujours les maillots moi-même au crochet des joueurs. J’ai des horaires très précis. Je sais par exemple quand je vais mettre mes plots et où précisément ”, explique le coach des “ Écureuils ”.

Les manies de l’entraîneur framerisois ne s’arrêtent pas là. “ Avec mon frère, nous portons toujours le même training fétiche. À l’échauffement, je me rends toujours dans les mêmes coins du terrain ”, confie-t-il. “ En fait, la ritualisation est permanente. D’après moi, ça sécurise le joueur. Se lever à la même heure ou regarder la même chose à la télévision n’est pas anodin. Ce n’est pas du tout incompatible avec notre sport. Au contraire, ça peut aider les joueurs dans leur préparation. A condition bien évidemment qu’ils ne soient pas perturbés en cas de changement. À ce moment-là, c’est à nous d’intervenir. Par contre, dans les vestiaires, on les laisse se retrouver seuls un petit moment.” Dans son équipe, François Bultez a déjà pu observer quelques scènes insolites. “ J’ai déjà vu un joueur complètement perturbé rien que parce que le socle sur lequel on place le ballon était d’une autre couleur que celui qu’il utilisait habituellement. J’ai également un joueur qui met le même slip du début à la fin du championnat. On imagine l’était du sous-vêtement à la fin de la saison (rires...).

Les + consultés

La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair,  La Capitale, Sudpresse

Rossel Advertising