RSS

Archives


résultat: 4800


Mangombroux veut récupérer sa piscine

<P>Didier Lemaire face à la piscine de Mangombroux, plus que dégradée aujourd’hui. <CREDIT> n.l.</CREDIT> </P>

Didier Lemaire face à la piscine de Mangombroux, plus que dégradée aujourd’hui. n.l.

n.c.

verviers infrastructures sociales et sportives
Le comité de quartier n’est pas preneur d’un autre projet

Le président du comité de quartier n’en démord pas. Le bassin de natation de Mangombroux doit être rénové et ouvrir à nouveau ses portes, ses cabines, ses plages et ses eaux au public. Mais à la Ville, on ne partage pas cette opinion.

Cela fait quelques années aujourd’hui que la piscine en plein air de Mangombroux a fermé ses portes. Elle n’était plus aux normes et les travaux de mise en conformité ont été jugés trop onéreux par la Ville. Très récemment, dans nos colonnes, le nouvel échevin verviétois de l’Urbanisme Freddy Breuwer a expliqué qu’il entrevoyait pour ce site la concrétisation d’un projet mixte, fait de logements et de commerces.

Je me permets de réagir à cela ”, commente Didier Lemaire, président du comité de quartier de Mangombroux. “ Depuis près de six ans, nous réclamons avec force la réouverture de la piscine de Mangombroux. Malgré nos courriers, la Ville laisse pourrir le site.

Un signe de la volonté d’une mort certaine de la piscine de Mangombroux, confirmée par les paroles de M. Breuwer. Nous confirmons que le projet d’affectation ne nous convient pas du tout. La piscine doit être réhabilitée et être accessible à tous les citoyens, de 0 à 80 ans. C’est un endroit qui a un rôle social à jouer puisqu’il permet d’accueillir les familles défavorisées qui ne peuvent se payer des vacances à la mer ou à l’étranger ”.

Didier Lemaire dit encore ne pas prêcher spécialement pour sa paroisse: “ Je suis le voisin direct du site. Je suis le premier à être embêté par les bruits générés par l’occupation de la piscine. Mais j’estime que c’est un outil utile. Notre comité demande dès lors que tout soit mis en œuvre pour que cette piscine soit accessible aux nageurs dans les plus brefs délais. Qu’on ne laisse plus ce site à l’abandon. Le spectre du Mary ne profile de plus en plus au vu de l’inertie de la Ville ”.

Didier Lemaire face à la piscine de Mangombroux, plus que dégradée aujourd’hui. n.l.

Les + consultés

La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair,  La Capitale, Sudpresse

Rossel Advertising